18 février 2013 1 18 /02 /février /2013 20:15

Voici les Responsables et les missions principales de cette nouvelle antenne implantée dans la capitale régionale du Sud Cameroun.

 

La nouvelle antenne régionale de la  Commission Nationale des Droites des l’Homme et des Libertés (CNDHL) du Sud ouverte le 14 février 2013, est la sixième à devenir opérationnelle. Après celles du Nord-Ouest, du Sud-Ouest, du littoral, du Nord et de l’Adamaoua. En procédant à son ouverture et à l’installation de ses principales responsables, au cours d’une cérémonie à laquelle a pris part le gouverneur de la Région du Sud, Jules Marcellin Ndjaga et toutes les forces vives de cette région,le Président de la Commission Nationale des Droits de l’Homme et des Libertés, Dr.Chemuta Divine Banda a indiqué que cette antenne a été ouverte « pour développer une véritable culture des droits de l’homme dans la Région du Sud ».

Droits Ebwa1

Ouverture de la cérémonie.En présence du gouverneur de la

Région du Sud,Jules Marcellin Ndjaga.


Cette nouvelle Antenne logée à la Délégation Régionale du Ministère de l’Agriculture et du Développement Rural du Sud,sera gérée par deux Responsables. Des femmes. Madame Mengue Suzanne est le Chef d’Antenne. C’est un Magistrat chevronné et très expérimenté, qui devra mettre toute son expertise au service des populations pour promouvoir et protéger leurs droits fondamentaux. La gestion courante des activités de l’Antenne de la CNDHL du Sud sera assurée par madame Ngando Béatrice, Rapporteur de l’Antenne Régionale du Sud. En attendant la Nomination d’un Secrétaire Régional. Qui jouera ce rôle. Avant d’être mutée dans le Sud, Madame Ngando occupait le poste de Rapporteur  à l’Unité de Protection de la Division de la Protection et de la Promotion des Droits de l’homme.

Droits Ebwa3

Madame Mengue Suzanne,Chef d'Antenne de la CNDHL du

Sud.Fière d'occuper ce poste chez elle.


Face à la presse, le Chef d’antenne Régional de la CNDHL a dévoilé ses sentiments : « Je suis d’abord contente et fière d’occuper ce poste ici chez moi au sud et je suis reconnaissante envers ceux qui ont bien voulu me confier ces responsabilité, c’est une marque de confiance et peut-être de reconnaissance, d’un peu de compétence de ma part, je compte  m’y mettre à fond désormais. Je compte m’employer de mon mieux pour aider les populations du sud à acquérir la culture des droits de l’homme et les bras sont tendus envers  tous ceux qui voudront nous aider dans cet effort » a déclaré Madame Mengue Suzanne à notre reporter. « Nous  cherchons à être présent sur le territoire. Et nous avons choisi de commencer par les chefs-lieux des régions. Notre présence est absolument nécessaire par ce que nous nous rapprochons des populations. Nos services sont maintenant tout près des populations » a déclaré pour sa part, le Dr.Chemuta Divine Banda. Qui a confié une mission précise aux Responsables de la CNDHL à Ebolowa : « ils doivent être présents tous les jours pour atteindre les besoins des populations du sud en matière des droits de l’homme. Il est question de la promotion et de la protection, c’est-à-dire faire connaître les droits de l’homme et chercher à protéger les personnes dont les droits sont violés » a déclaré le président de la CNDHL.

Droits Ebwa4

Présence impressionnante des autorités de la ville d'Ebolowa.


Il faut dire que cette cérémonie a également permis au Secrétaire Général de la CNDHL, Barthélemy Obongono Eye’e de faire une présentation approfondie de la Commission Nationale des Droits de l’Homme et des Libertés dans l’optique de « faire mieux connaître la CNDHL en apportant la bonne information sur cette institution :son statut juridique ses missions et ses moyens d’action, sa composition et son organisation, son fonctionnement, ses réalisation ».Et « Participer de sa volonté et de sa détermination à se rapprocher toujours davantage des populations pour une promotion et une protection accrues des droits de l’homme et des libertés ».

Droits Ebwa2

Photo de famille devant le bâtiment abritant l'Antenne de la

CNDHL du Sud.


Créée par la loi n°2004/016 du 22 juillet 2004, la Commission Nationale des Droits de l’Homme et des Libertés est une Institution indépendante de consultation, d’observation, d’évaluation, de dialogue, de concertation, de promotion et de protection en matière de droits de l’homme. Après Ebolowa dans le Sud, une autre Antenne sera bientôt opérationnelle à Maroua dans la Région de l’Extrême-Nord.

Ericien Pascal Nguiamba

à Ebolowa.

 

                                       POUR INSERER VOTRE PUBLICITE

 

Contactez notre Rédaction

Tel:00237 99843976

email: yaoundeinfoscontact@yahoo.fr

 

 

 

 

 

Partager cet article

WWW.YAOUNDEINFOS.COM. - dans Actualité
commenter cet article

commentaires

Recherche

Tags