ACTUALITE NATIONALE.

CAMEROUN:CONFLIT:VOICI LES VERITABLES AUTEURS DE LA CRISE QUI SECOUE L'AGENCE DU SERVICE CIVIQUE NATIONAL.

Publié le 14 Mai 2014 par WWW.YAOUNDEINFOS.COM VOTRE JOURNAL EN LIGNE

CAMEROUN:CONFLIT:VOICI LES VERITABLES AUTEURS DE LA CRISE QUI SECOUE L'AGENCE DU SERVICE CIVIQUE NATIONAL.

Ils ont déjà été identifiés par la nouvelle équipe dirigeante de cette institution. La tenue d’un Conseil d’administration annoncé en juin 2014 devrait sortir définitivement l’Agence de cette crise.

Mercredi, 7 mai 2014, l’Agence du Service Civique National de Participation au Développement(ASCNPD) a été secouée par un mouvement d’humeur orchestré par une trentaine de jeunes camerounais, ex employés de cette Institution, qui dénoncent leur « Licenciement abusif » depuis le 17 décembre 2013.

Ce mouvement d’humeur a ainsi permis au nouveau Directeur Général, M. Taossi(notre photo), et à ses proches collaborateurs d’identifier les véritables auteurs de la crise que traverse actuellement cette Agence.

D’abord ces jeunes qui manifestent contre la perte de leur travail. Avec raison. Car perdre son travail est une épreuve difficile dans un pays où le chômage bat son plein. Un autre auteur de cette crise n’est autre le Président de la Confédération Syndicale des Travailleurs du Cameroun(CSTC), Zambo Amougou qui joue pratiquement un rôle trouble dans cette crise. Dans une correspondance qu’il a adressée au Ministre de la Jeunesse et de l’Education Civique, Président du Conseil d’Administration de l’Agence, Pierre Ismaël Bidoung Mkpatt, le 2 mai 2014, portant « préavis de sit-in à l’ASCNPD »,le Président Zambo Amougou au lieu de jouer la médiation entre les jeunes camerounais et la Direction de l’Agence, s’est plutôt associé à ces jeunes, pour venir « manifester » son « mécontentement et le ras le bol » du fait de ce qu’il qualifie de « mauvaise foi et de violations flagrantes de leurs droits fondamentaux ». Dans la même correspondance envoyée au Ministre Bidoung Mkpatt, le Président Zambo Amougou écrit que « La CSTC vous a tendu la main ainsi qu’à la Direction Générale de l’ASCNPD pour une solution à ces manquements par le dialogue et la concertation. Seulement aucune porte ne nous a été ouverte, si ce n’est : le dilatoire, le trafic d’influence… ».Il se dit dans les couloirs de l’Agence que le président Zambo Amougou n’ayant pas reçu la réponse du ministre Bidoung Mkpatt a qualifié ce mutisme de « mépris à l’encontre de la CSTC… ». Mais des sources bien introduites affirment plutôt que le Président de la CSTC serait furieux contre le nouveau Directeur Général de l’Agence par ce qu’il n’aurait pas accordé un avis favorable au recrutement de son neveu dont le dossier a été réceptionné au siège de cette structure le 18 mars 2014.

Un autre auteur de cette crise n’est autre que l’ancien Directeur Général Ayuketah Oswarld TAMBE, limogé par le Président de la République, Paul Biya, le 28 novembre 2014. C’est bien Ayuketah Oswald Tambe qui a procédé au recrutement de ces jeunes camerounais. Et à l’Agence, il se dit que lesdits recrutements n’ont pas pris en compte les prévisions budgétaires pour la prise en charge de ces recrues ; le respect de l’équilibre régional ; le respect des textes qui régissent l’Agence et l’avis préalable de la hiérarchie et donc du Conseil d’Administration et même de la tutelle technique. Certaines langues parlent même de manipulation de ces jeunes puisque Sur 30 concernés par cette mesure conservatoire, 9 seulement ont observé le mouvement d’humeur.

Une cabale médiatique.

Certains médias seraient dans la même logique de déstabilisation et de diabolisation du nouveau Directeur Général M.Taossi et du PCA, le Ministre Bidoung Mkpatt dans l’optique de perturber le bon fonctionnement de l’Agence et discréditer l’équipe mise en place par le Chef de l’Etat qui a, lors de son adresse à la jeunesse le 10 février 2014, instruit à la nouvelle équipe, le recentrage des missions de l’Agence : « Je me dois également de me féliciter du recentrage des missions de l’Agence du Service Civique National de Participation au Développement avec la mise sur pied d’une nouvelle équipe dirigeante » disait alors le Président Paul Biya.

Mesures d’apaisement

Dans un communiqué signé le 6 mai 2014 et lu à la Radio nationale, le nouveau Directeur Général de l’Agence a porté à l’attention de l’opinion nationale que « Les circonstances, les modalités et les conditions desdits recrutements sont entachés de plusieurs manquements et fraudes manifestes ». Ces jeunes camerounais innocents ont donc été embarqués dans une aventure sans garantie. Et dans un souci de gestion cohérente et transparente, il était question pour le nouveau Directeur Général de revoir le fichier de tout le personnel. A la cellule de communication de l’Agence, on refuse d’employer le terme licenciement. On parle plutôt de « suspension » de ces jeunes qui devront reprendre leur poste après vérification de plusieurs paramètres.

M. Taossi, dans le communiqué du 6 mai, a d’ailleurs fait connaitre à tous ceux qui sont concernés par cette situation que « leurs dossiers sont en examen pour une solution définitive qui leur sera communiqué en temps opportun ». Un Conseil d’Administration est d’ailleurs annoncé à l’Agence du Service Civique National de Participation au Développement, pour le mois de juin 2014.Pou une sortie définitive de cette crise.

Ericien Pascal Nguiamba.

Lire la suite

CAMEROUN:ESCROQUERIE: UN FAUX OFFICIER DE POLICE AUX ARRÊTS A YAOUNDE.

Publié le 14 Mai 2014 par WWW.YAOUNDEINFOS.COM VOTRE JOURNAL EN LIGNE

CAMEROUN:ESCROQUERIE: UN FAUX OFFICIER DE POLICE AUX ARRÊTS A YAOUNDE.

Il est actuellement incarcéré dans une brigade de gendarmerie de la capitale. Pour des faits extrêmement graves. Lire.

Il s’appelle Moussa Halim, originaire de la partie septentrionale du Cameroun. Il médite actuellement son sort dans une cellule de la brigade de gendarmerie du quartier Nlongkak à Yaoundé.

La radio nationale du Cameroun, la CRTV, qui a annoncé cette information dans son journal des faits de société de 8heures du 14 mai 2014, indique qu’une plainte avait déposée contre cet individu le 25 mars 2014 pour escroquerie Par l’une de ses victimes, Anastasie tenancière à Yaoundé. Dans ce reportage de notre confrère Richard Atangana Obama, l’on a appris que le présumé escroc se présentait devant ses victimes comme un Officier de Police Principal, et élève commissaire de police. Et Agent des services généraux de la sureté nationale. Depuis 2012, Il disait à ses victimes de lui verser une somme de 500.000 FCFA pour une place au concours d’entrée à l’Ecole Nationale Supérieure de Police de Yaoundé. Et aujourd’hui on évalue à plus de 15 millions de FCFA, le butin amassé par ce présumé escroc auprès de plusieurs citoyens naïfs du pays. Les éléments de la brigade de gendarmerie de nlongkak à Yaoundé, qui se sont lancés à une véritable chasse à l’homme, ont finalement mis la main sur ce faux officier de police le 5 mai 2014. Mis aux arrêts, son sort est actuellement entre les mains de la justice camerounaise.

Yaoundeinfos.com

Lire la suite

CAMEROUN:SHOWBIZ: LA CHANTEUSE KAREYCE FOTSO VICTIME DU HARCELEMENT.

Publié le 13 Mai 2014 par WWW.YAOUNDEINFOS.COM VOTRE JOURNAL EN LIGNE

CAMEROUN:SHOWBIZ: LA CHANTEUSE KAREYCE FOTSO VICTIME DU HARCELEMENT.

Voici des révélations édifiantes sur la vie et la carrière de cette jeune artiste originaire de Bandjoun à l’ouest Cameroun.

Même si Kareyce Fotso(notre photo) est devenue aujourd’hui une star connue sur le plan internationale, sa carrière, elle, n’a pas été un long fleuve tranquille. Cette jeune femme originaire de l’ouest Cameroun, mais qui a grandi au quartier Mvog Ada à Yaoundé, a connu toutes sortes de déboires et souffrances dans son parcours artistiques. Surtout que les parents de la jeune Moutio Fotso Sidonie voulaient qu’elle devienne médecin.

Mais la passion pour l’art a fini par prendre le contrôle de tout son être. Conséquence, Kareyce n’obtiendra pas sa la Licence en biochimie à l’université de yaoundé1, mais s’oriente à l’Institut Siantou Supérieur où elle décroche en 2001, un Brevet de Technicien Supérieur(BTS) Photographie, avant d’embrasser la filière Art du spectacle de l’université de Yaoundé1. Kareyce Fotso qui fait aussi du théâtre, s’imposera comme l’une des meilleurs choristes et danseuses du groupe korongo jam.

Chanteuse de cabarets

Sa voix et ses prestations scéniques lui permettent de s’affirmer dans les cabarets de Yaoundé. Et c’est à partir de là qu’elle devra affronter les dures réalités du métier : galères, frustrations, escroquerie et harcèlement des promoteurs et autres mécènes véreux qui font la loi dans les milieux du showbiz. Lors de la rencontre avec les journalistes culturels le 6 mai 2014 à Yaoundé, Kareyce Fotso reconnait avoir été victime du harcèlement dans des cabarets. « Mais je préfère ne pas en dire plus » avait-elle lancé .Au Cameroun plusieurs jeunes chanteuses sont ainsi victimes du harcèlement, et même du chantage dans les cabarets et autres milieux artistiques soit pour se faire produire un album, soit pour être sélectionnée ou invitée à jouer dans un grand spectacle. Mais Kareyce, dont le papa décède en 2007, a su traverser tous ces obstacles et offrir au public son tout premier album « Mulato » en 2009.La même année la jeune femme est finaliste au Concours Découvertes RFI et remporte une Médaille en Argent aux jeux de la francophonie au Liban (version chanson).En 2010, elle sort l’album « Kwegne ».

Pour ce qui est de son actualité, cette jeune maman de deux enfants est de retour avec un nouvel album « Mokte » (qui signifie croire). Sa sortie officielle est prévue le 20 mai 2014.Kareyce présentera ce nouvel album de 12 titres au public le 16 mai à Douala et le 17 mai à Yaoundé. A la question de savoir comment fait-on pour réussir dans la vie, Kareyce Fotso répond qu’il faut « 50% de talent, 25% de chance et 25% de persévérance ».A bon entendeur…

Ericien Pascal Nguiamba.

Lire la suite

CAMEROUN:UN PROGRAMME DE LUTTE CONTRE LA MORTALITE MATERNELLE,NEONATALE ET INFANTO-JUVENILE VOIT LE JOUR A YAOUNDE.

Publié le 13 Mai 2014 par WWW.YAOUNDEINFOS.COM VOTRE JOURNAL EN LIGNE

CAMEROUN:UN PROGRAMME DE LUTTE CONTRE LA MORTALITE MATERNELLE,NEONATALE ET INFANTO-JUVENILE VOIT LE JOUR A YAOUNDE.

Voici pourquoi il a été mis sur pied par le gouvernement et ses partenaires.

Le Programme National de Lutte contre la Mortalité Maternelle, Néonatale et Infanto-Juvénile, est un programme multisectoriel. Qui concerne plusieurs acteurs : Les administrations publiques et privées, les partenaires techniques et financiers, les Organisations de la Société Civile, les leaders communautaires et traditionnels etc.

Le lancement officiel de ce programme a eu lieu le 9 mai 2014 à Yaoundé par le Ministre de la Santé Publique et président dudit Programme, André Mama Fouda, en présence des membres du gouvernement et des partenaires du gouvernement. L’objectif majeur de ce nouveau programme est de prévenir les décès maternels, néonataux et infanto-juvéniles évitables au Cameroun. En effet en 2013, il ya eu environs 940.000 accouchements au Cameroun. Selon l’Enquête Démographique et de Santé(EDS) 2011, le ratio de mortalité maternelle est de 782 décès pour 100.000 naissances vivantes, ce qui veut dire qu’environs 7000 femmes seraient décédées en 2013 en donnant la vie. Ces décès sont causés par des hémorragies ; maladies hypertensives, travail prolongé et bloqué, infections, complications post avortement etc. Les spécialistes ajoutent qu’il ya aussi des facteurs favorisant ces multiples décès notamment des accouchements non assistés par un personnel qualifié, la qualité insuffisante de l’offre de soins obstétricaux…

Quant à la mortalité infantile, selon l’EDS 2011, le taux de mortalité des enfants de moins d’un an au Cameroun est de 62 décès pour 1000 naissances vivantes, c’est-à-dire que 58000 enfants nés en 2013 n’auraient pas atteint leur premier anniversaire. Les causes de ces décès sont entre autres, la prématurité, l’Asphyxie, infection néonatale, paludisme, maladie diarrhéiques, infections respiratoires aigues, malnutrition et le sida. Déjà en 2010, à la suite de l’Union Africaine, le Cameroun s’est engagé dans la Campagne pour l’Accélération de la Réduction de la Mortalité Maternelle et Infantile (CARMMA 2010-2013), sous le haut patronage de la Première Dame, Chantal Biya. En novembre 2013, compte tenu de la gravité de la situation, il a été créé le Programme National multisectoriel de lutte contre la mortalité maternelle, néonatale et infanto-juvénile qui offre un cadre pour la coordination, la promotion et le renforcement de l’engagement multisectoriel pour une plus grande synergie dans l’action visant l’amélioration de la situation.

Yaoundeinfos.com

Lire la suite

CAMEROUN:DERNIERE HEURE: UN NOUVEAU SUICIDE POUR UNE HISTOIRE D'AMOUR A OBOKOE PRES DE YAOUNDE.

Publié le 12 Mai 2014 par WWW.YAOUNDEINFOS.COM VOTRE JOURNAL EN LIGNE

CAMEROUN:DERNIERE HEURE: UN NOUVEAU SUICIDE POUR UNE HISTOIRE D'AMOUR A OBOKOE PRES DE YAOUNDE.

Voici le témoignage émouvant d’un journaliste originaire de la petite localité où a eu lieu ce suicide. Lire.

Alors que les habitants de Yaoundé commentent encore le double meurtre de l'officier de police 3è grade qui a froidement abattu sa compagne avant de se donner la mort avec sa propre arme, le 9 mai 2014 en plein cœur de la capitale, voilà qu’un autre suicide est signalé à Obokoé un petit village situé dans la Région du centre, près de Yaoundé samedi 10 mai.

C’est le journaliste Jean Charles Jérémie Eloundou, bien connu des auditeurs de la bande FM à Yaoundé qui rapporte les faits sur sa page facebook :

« Je me suis rendu dans mon village à Obokoé pendant le weekend. Pendant que je finissais avec les herbes en brousse, j'entends seulement les cris réservés aux morts au village. Quand je sors de la forêt dense, on me dit qu'il y a un mec là, un Makia de quelque part à l'Est(il se faisait appeler Mane Essinga, ou le chaton ndlr) qui sortait avec toutes les mamans du village…qui a décidé de mettre un terme à ses jours ».Selon notre confrère, « Il sortait aux dernières nouvelles avec une femme Tsinga, et la dame avait décidé de le quitter, parce qu'elle avait trouvé du bon sucre ailleurs. A cause de cette décision grave, le mec a pris son déjeuner avec les fongicides de cacao ».Le journaliste précise que cet homme « a fait appeler la dame pour lui dire qu'il avait rendez vous avec la mort samedi et pour lui demander pardon. Sans doute pour toutes les folies et le désordre sexuel orchestrés de son vivant à Obokoé ».Son corps se trouve actuellement à la morgue de l’hôpital de Ngoumou. Un mort de plus pour…une histoire d’amour. Quel gâchis !

Yaoundeinfos.com

Lire la suite

CAMEROUN:MARCHE DE L'UNITE DU 10 MAI 2014: UN "FOU" DÉROBE LE PRIX D'UN PARTICIPANT.

Publié le 12 Mai 2014 par WWW.YAOUNDEINFOS.COM VOTRE JOURNAL EN LIGNE

CAMEROUN:MARCHE DE L'UNITE DU 10 MAI 2014: UN "FOU" DÉROBE LE PRIX D'UN PARTICIPANT.

Voici ce qui s'est passé au cours de cet évènement soutenu par Les Laboratoires Morgan and Wilfried.

IL était six heures du matin lorsque bravant les intempéries de la dame nature,de milliers de personnes se sont retrouvées au boulevard du vingt Mai ; venant des cinq arrondissements de la capitale.Ils répondaient ainsi à l’appel de la Présidente de la Ligue Régionale des sports pour tous, initiatrice de la Marche de l’Unité.

Les Laboratoires Morgan and Wilfried se sont associés à la LRCSPT pour apporter une touche particulière à l’évènement en habillant les coureurs de tee short et en offrant un nombre impressionnant de kits minceurs 3Z/H de dernière génération aux meilleurs participants. L’objectif était de faire à petits trots plus de quinze km à travers les artères de la Capitale Politique, afin de célébrer la paix,la cohésion et l’Unité Nationale.Tout s’est déroulé à merveille jusqu’au rassemblement final au Palais des Sports ou les meilleurs ont été primés d’un diplôme de participation et d’un kit minceur 3Z/H de dernièregénération d’une valeur de vingt-cinq mille francs. Un fait assez cocasse a attiré notre attention au niveau d’EKOUNOU descente carrousel. Une participante s’est fait subtiliser son pack minceur 3Z/H qu’elle tenait des bouts des doigts, faute d’emballage. Le mis en cause, apparemment un malade mental, ne s’est pas fait prier pour prendre la clé des champs. La dame n’a pas eu le temps de comprendre ce qui lui arrivait. Quelques personnes venues s’enquérir de la situation ont vite fait d’accuser la rareté des emballages due à l’interdiction des emballages plastiques au profit des emballages biodégradable encore très rares sur le marche camerounais.Vivement que cette situation trouve une issue pour que les Camerounais puissent emballer leurs biens dans la discrétion, à l’abri des regards malveillants. La victime espère que la présidente de la ligue Régionale sera compréhensive et lui remettra un autre programme minceur 3Z/H en compensation, car elle avait en projet de commencer sa cure le lendemain.Rendez-vous en 2015 pour la seconde édition.

yaoundeinfos.com

Lire la suite

CAMEROUN:INVENTAIRE DU PATRIMOINE CULTUREL: LE PLAN D'ACTION DU MINISTRE DES ARTS ET DE LA CULTURE.

Publié le 12 Mai 2014 par WWW.YAOUNDEINFOS.COM VOTRE JOURNAL EN LIGNE

CAMEROUN:INVENTAIRE DU PATRIMOINE CULTUREL: LE PLAN D'ACTION DU MINISTRE DES ARTS ET DE LA CULTURE.

Voici en intégralité les recommandations issues de l’atelier sur l’inventaire du patrimoine culturel organisé par la Ministre des Arts et de la Culture,Ama Tutu Muna du 5 au 9 mai 2014 à Yaoundé.

Parvenus au terme du Séminaire Atelier de formation des formateurs en inventaire général du patrimoine culturel matériel et immatériel, les participants(photo, autour de la Ministre des Arts et de la Culture, Ama Tutu Muna) ont formulé plusieurs recommandations notamment l’Implication des administrations publiques concernées, les Institutions publiques et privées, les ONG,

Organisations de la Société Civile et autres associations, les collectivités territoriales décentralisées, les autorités traditionnelles les communautés ;La Sollicitation de l’appui des partenaires techniques et financiers ; l’élaboration d’un Document de stratégie Nationale de l’inventaire général du patrimoine culturel matériel et immatériel ; la mise en place d’un Comité spécifique pour la gestion de l’inventaire et la mise à disposition des outils et documentations appropriés aux équipes d’enquêteurs.

Les participants ont aussi recommandé l’utilisation des Technologies de l’Information et de la Communication(TIC) avant pendant et après le processus ; la constitution d’équipes de collecte mixtes et pluridisciplinaires et des équipes de collecte ayant en leur sein des personnes ressources connaissant les réalités locales.

On cite aussi dans ce chapelet de recommandations, l’organisation d’une concertation permanente entre le Ministère des Arts et de la Culture et le Conseil National des Chefs traditionnels du Cameroun(CNCTC) et l’organisation d’une campagne de sensibilisation du grand public à travers la mise en place d’un plan média de communication.

Par ailleurs, la sollicitation auprès de l’UNESCO d’un appui en vue de la création d’une base de données relative au patrimoine culturel immatériel ; l’appropriation au préalable des différents textes législatifs réglementaires ainsi que des conventions internationales relatifs au patrimoine culturel matériel et immatériel par les équipes d’enquêteurs ; l’appropriation des codes déontologiques et éthiques, ainsi que des outils par les enquêteurs, tout comme la restitution aux communautés des données issues de l’inventaire, font également partie des recommandations de ce Séminaire-Atelier. Reste maintenant, la matérialisation de toutes ces bonnes intentions.

Ericien Pascal Nguiamba

Lire la suite

CAMEROUN:UN RAPPORT DE LA SOCIETE CIVILE INTERPELLE LES CANDIDATS AUX ELECTIONS MUNICIPALES DU 30 SEPTEMBRE 2013.

Publié le 11 Mai 2014 par WWW.YAOUNDEINFOS.COM VOTRE JOURNAL EN LIGNE

CAMEROUN:UN RAPPORT DE LA SOCIETE CIVILE INTERPELLE LES CANDIDATS AUX ELECTIONS MUNICIPALES DU 30 SEPTEMBRE 2013.

Il a été présenté par la Plateforme Nationale des Organisations de la Société civile du Cameroun(PLANOSCAM) le 7 mai 2014 à Yaoundé.

Le « Rapport sur le suivi et l’analyse des messages des candidats aux élections municipales du 30 septembre 2013 » réalisé par PLANOSCAM avec l’appui de Friedrich Ebert Stiftung(FES) a permis aux organisations de la société civile de tester les messages des candidats et en tirer des leçons pour renforcer dans le futur la formation des partis politiques ainsi qu’une éducation à la citoyenneté pour les populations.

Pour produire ce Rapport, il a fallu suivre les candidats des grandes formations politiques dans 11 localités dont 8 capitales régionales et 03 arrondissements. Selon Christine Andela, la présidente de la Plateforme Nationale des Organisations de la Société civile du Cameroun, les objectifs de cette étude visent à « contribuer à renforcer la compréhension du rôle des élus locaux municipaux par les leaders des partis politiques et de la société civile ; d’appuyer les leaders des partis politiques pour élaborer de bons projets post campagne centrés sur la satisfaction des besoins de leur électorat (et) de promouvoir la démocratie participative au-delà et entre les élections ».

Après lecture de ce Rapport, l’on retient la nécessité d’Organiser de nouvelles descentes afin de recueillir les plans d’action des candidats élus dans une approche de « pacte de développement » entre le Maire et la population locale qui consistera à informer les populations et leur donner les outils nécessaires pour le suivi-évaluation des mandats des élus. En outre, il faudra un travail d’éducation et de sensibilisation des candidats au rôle d’élu local. On y retient aussi qu’un Programme d’éducation à la citoyenneté est nécessaire pour former les populations locales à l’implication dans les affaires publiques et renforcer ainsi les capacités des élus et des populations pour devenir des agents de développement et de démocratie. Par ailleurs, la Société Civile, indique ce Rapport, devra fortement s’impliquer dans l’éducation politique et citoyenne des populations et des électeurs. Un renforcement de la mobilisation communautaire en termes d’information et d’éducation sur les enjeux de la commune devra être fait par les candidats, précise le Document qui a été présenté au public en présence des Représentants des partis politiques, Sénateurs, Maires, Organisations de la société civile et les médias. Madame Christine Andela, la présidente de PLANOSCAM précise que cet atelier de restitution des messages des candidats aux élections municipales du 30 septembre 2013 avait pour objectif majeur de « sensibiliser de nouveau les partis politiques sur l'importance de leurs messages, et la société civile sur son rôle dans le suivi des messages de campagne pour que , à travers leurs plans de développement communaux, les élus mettent la priorité dans la satisfaction des besoins de développement humain de leurs concitoyens ».

Yaoundeinfos.com.

Lire la suite

CAMEROUN: SCANDALE: UN PAPA VIOLE LA JEUNE EPOUSE DE SON PROPRE FILS.

Publié le 9 Mai 2014 par WWW.YAOUNDEINFOS.COM VOTRE JOURNAL EN LIGNE

CAMEROUN: SCANDALE: UN PAPA VIOLE LA JEUNE EPOUSE DE SON PROPRE FILS.

Voici ce qui s’est passé et comment ils ont été surpris en plein ébats sexuels.Au salon.

Cette histoire est un véritable scandale qui a pratiquement divisé toute une famille au quartier Etoug-Ebe à Yaoundé. Le journal Le Soir, un tri-hebdomadaire, paraissant à Yaoundé qui a publié cette information, révèle que Tenko Samuel a été surpris entrain de faire l’amour à la jeune épouse de son propre fils, Jules Tenko Claude résident en Allemagne.

Selon ce journal, quelques semaines seulement après le mariage de Jules et Hortense, le jeune marié, repart en Allemagne et confie sa jeune épouse à sa famille. Le beau père ne sera pas insensible au charme et à la beauté de la jeune épouse de son fils et commence à lui faire une cour assidue, voir un harcèlement. Il va régulièrement la suivre à la douche lorsqu’elle allait prendre son bain quand il n’y avait personne à la maison. Et à chaque fois qu’elle repoussait son beau père, celui-ci ne cessait de lui dire qu’il a le dernier mot et peut amener son fils à changer d’avis à tout moment. Notamment contraindre son fils à divorcer. Au reporter du journal Le Soir, la jeune fille raconte : « Il m’a tellement harcelé et comme il me disait qu’il peut tout faire pour mon mariage, je n’ai pas pu résister…et il m’a forcé ce jour là au salon. Je lui ai même dit qu’on aille dans la chambre, mais il a dit qu’il n’ya personne. Ma belle mère est entrée subitement et s’est évanouie… ».Après cet acte, la jeune mariée s’est enfuie de cette maison et a regagné le domicile de ses parents. Mais ces derniers lui ont tout simplement demandé de regagner son foyer conjugal. Nos confrères racontent que depuis ce jour, la jeune épouse de Jules Claude est introuvable. Mais la question qui se pose aujourd’hui est celle de savoir si ce jeune homme pourra encore faire sa vie avec une femme que son propre père a copieusement « violée ».

Yaoundeinfos.com.

Lire la suite

CAMEROUN:LITTERATURE:"MON BERLIN...A MOI" DU JOURNALISTE ALAIN GEORGE NGAMOU DÉJÀ DISPONIBLE.

Publié le 8 Mai 2014 par WWW.YAOUNDEINFOS.COM VOTRE JOURNAL EN LIGNE

CAMEROUN:LITTERATURE:"MON BERLIN...A MOI" DU JOURNALISTE ALAIN GEORGE NGAMOU DÉJÀ DISPONIBLE.

Découverte de l'auteur et de son ouvrage qui parle de l’intégration des immigrés en Allemagne et en France.

« Mon Berlin…à moi », le tout premier ouvrage du journaliste camerounais Alain George Ngamou parle des conditions des immigrés en Allemagne .Et en France.

« En grande partie, c’est d’abord l’Allemagne. Parce qu’il y a deux ans, j’ai été invité à Berlin par le ministère fédéral des affaires étrangères et lors de ce séjour, j´ai pris part à une série de séminaires sur l´immigration et l´intégration. Après le volet officiel, j´ai multiplié d´autres voyages au cours desquels je suis allé au contact des immigrés eux-mêmes et chacun m´a parlé de sa vie dans ce pays » a déclaré à yaoundeinfos.com, Alain George Ngamou qui a organisé une cérémonie de dédicace de ce livre le mercredi 7 mai 2014 à l’ambassade du Cameroun en Allemagne. Une grande première puisqu’aucun évènement pareil n’y avait encore été organisé.

Dans ce livre qui a été préfacé par Mme May Mahnken, premier secrétaire de l´ambassade d´Allemagne au Cameroun, l’auteur fait une multitude de portraits dont ceux de Gaston Kelman, et de J. Rémy Ngono. Le premier cité est célèbre en littérature tandis que le second est bien connu dans le monde du journalisme au Cameroun et en France. Alain George Ngamou parle aussi dans cet ouvrage de 90 pages, de toutes les manouvres par lesquelles les immigrés passent pour obtenir les titres de séjour, notamment des faux mariages entre personnes de même sexe, les exils inventés entre autres. « Je parle de l´immigré, une fois dans son pays de destination finale. Le livre est une espèce d´enquête journalistique, je ne prends pas position mais je donne la parole aux immigrés » précise l’auteur. Il faut dire que cet ouvrage, une auto-édition, se présente comme le premier d’une série affirme l’auteur qui dit avoir bénéficié de l´encadrement de plusieurs amis éditeurs mais aussi d´une maison de presse en Allemagne.

Titulaire d’une Licence en Commerce option Marketing opérationnel, marié et père de nombreuses filles, Alain George Ngamou, suit sa formation en journalisme à l’Institut Siantou Supérieur de Yaoundé. Ce finaliste du Prix du Journalisme 2008 organisé par l’Union Européenne, et ancien attaché de presse au concours de beauté Miss Cameroun, officie depuis 5 ans à la Société de Presse et d’Edition du Cameroun(SOPECAM).Très proche des sujets de migration, en étant par ailleurs attaché de presse de l´ONG « Solutions aux Migrations Clandestines »,Alain George Ngamou donne aux lecteurs une belle envie de lire. Son livre « Mon Berlin…à moi » que l’on peut retrouver dans toutes les librairies et autres kioskes, est un ouvrage à lire absolument. A 38ans le journaliste embrasse une nouvelle carrière. Celle d’un écrivain... engagé.

Ericien Pascal Nguiamba

Yaoundeinfos.com

Lire la suite

Afficher plus d'articles

<< < 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 20 30 40 50 60 70 80 90 100 > >>